Groupes de concertation

Conformément aux dispositions prévues par l’arrêté royal du 8 juillet 2003, la Plate-forme a pour mission de constituer des groupes de concertation à propos de groupes cibles définis. Ces groupes de travail poursuivent l’objectif de se concerter sur les soins dispensés à ces populations, sur la complémentarité des services, sur l’identification des chaînons manquants, dans la perspective de faciliter la création et le fonctionnement de réseaux. Dès lors, tous les partenaires jugés pertinents y sont associés (représentants de la santé mentale mais aussi du monde psycho-médico-social).

Les groupes de concertation de la Plate-forme sont :

la Commission Jeunesse

Ce groupe de travail réunit, depuis le début de la Plate-Forme, les acteurs de soins de santé mentale et leurs partenaires des différents secteurs pour collaborer à une prise en charge globale des problèmes des enfants et des adolescents.

Actuellement, le groupe de travail s’articule avec la concertation Jardin pour tous (intervision autour des situations complexes) et les besoins mis en évidence par RHESEAU.  Les thématiques abordées sont décidées sur base de cette liaison assurée par la plate-forme.  

la Commission Santé mentale et vieillissement

Ce groupe de travail se penche plus particulièrement sur l’articulation des prises en charge des personnes âgées entre l’hôpital, le domicile et les maisons de repos. Il est également question des résidents psychiatriques des maisons de repos qui ne sont pas forcément âgés, mais y sont hébergés faute de solution plus adéquate.

Concertation dans le champ des assuétudes

Il s’agit d’une concertation entre la Plate-Forme et les Réseaux Assuétudes wallons situés sur son territoire (soit le RAF, le RASAC et la CAPC).  Il s’agit de mener des actions concertées à propos des thèmes à la croisée de la santé mentale et des assuétudes : en particulier, l’hébergement et le vieillissement des personnes souffrant d’un trouble lié aux substances.

 

Les groupes de concertation propres à l’ensemble des plates-formes francophones :

Actuellement, trois groupes de concertation s’organisent entre les plates-formes wallonnes.  Il s’agit des groupes dédiés à la fonction de médiation, les personnes âgées et les mises en observation.